16/12/2017

***BIENVENUE AU SITE DE L'ORMVAL***

Plan Agricole Régional

Le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime a élaboré une nouvelle stratégie pour le développement agricole baptisée Plan Maroc Vert. Cette stratégie se veut ambitieuse et pragmatique avec un objectif clair d’ériger le secteur agricole en véritable levier de développement socio-économique au Maroc. L’impact attendu est considérable, c’est une appréciation du PIB de non moins de 70 à 100 milliards de DH par an. La nouvelle politique agricole nationale telle qu’elle a été conçue repose sur deux piliers :

  • Pilier 1 : Développement agressif d’une agriculture à haute valeur ajouté/productivité ;
  • Pilier 2 : Accompagnement solidaire de la petite agriculture.

Le présent document ayant pour objectif la définition du Plan agricole de la région Tanger-Tétouan s’inscrit dans le cadre du processus initié par le ministère de tutelle pour la déclinaison régionale de la nouvelle politique agricole. Il s’inspire fondamentalement dans sa configuration des orientations stratégiques tracées par le Plan Maroc Vert.

Les enjeux socio-économiques de la mise en œuvre de ce plan dans la région Tanger – Tétouan sont considérables. En effet, force est de constater que le secteur agricole est le principal moteur de l’économie régionale avec une valeur de production générée de l’ordre de 5,8 Milliards de dirhams. Aussi, il figure parmi les principaux secteurs les plus pourvoyeurs d’emploi avec 23.65 millions de journées de travail générées annuellement. C’est dire que le développement de l’agriculture au niveau de la région constitue effectivement un chalenge dans une ère où l’environnement socio-économique ne cesse de muter et dans un contexte caractérisé par la mondialisation de l’économie et l’ouverture des marchés.

Au fond, le processus d’élaboration de ce plan agricole régional a privilégié une démarche participative et concerté ayant associé les différentes structures impliquées dans le développement du secteur dans une réflexion commune sur le devenir de l’agriculture dans la région à l’horizon 2020. Aussi, les différentes propositions de projets constituant le plan opérationnel sont issus d’un examen minutieux de l’état de lieu de ce secteur ayant abouti à l’identification des principales forces et faiblesses de différentes filières agricoles. Ce travail préalable a permis de déceler les véritables leviers de développement à même d’insuffler une nouvelle dynamique vertueuse pour l’essor de l’agriculture dans la région.

Le diagnostic de la situation actuelle de l’agriculture au niveau de la région a mis en exergue une situation contrastée manifestée par l’existence de deux zones ayant des aptitudes de développement différentes. En effet, si l’unité territoriale agricole de Habt et Tangérois possède les potentialités agricoles pouvant être valorisées selon un modèle productiviste -filières à hautes valeur ajoutée- le reste de territoire, représentant plus de 60% de la SAU, est désavantagé par le caractère montagneux de ces reliefs et caractérisé par la prédominance des exploitations de subsistance opérant dans un écosystème fragilisé par la pratique des cultures illicites.

Ceci étant, le plan régional de Tanger-Tétouan a la prétention de répondre à trois principales prérogatives :

  • Réallocation des ressources et soutien des efforts d’investissement pour la promotion des filières porteuses (Maraîchage, Arboricole ,cultures sucrières, fraises et petits fruits rouges et lait) ;
  • Accompagnement solidaire de l’agriculture de montagne – reconversion et diversification des revenus- Le développement agricole sera centré sur la promotion de produits phares de territoire à savoir olives et huile d’olives, produits caprins et miel ;
  • stProtection et préservation des ressources naturelles : rationalisation de l’utilisation de l’eau d’irrigation et lutte contre l’érosion.

Par ailleurs, il est important de noter que le plan opérationnel proposé porte sur des projets à mettre en œuvre selon une approche partenariale et contractuelle durant les cinq premières années de la concrétisation du Plan Maroc Vert. Néanmoins, force est de souligner que ce plan n’est pas figé et reste modulable au delà de cette période pour tenir compte des progrès accomplis et des éventuels ajustements à opérer à terme pour atteindre les objectifs préfixés à l’horizon 2020.

FaLang translation system by Faboba