16/12/2017

***BIENVENUE AU SITE DE L'ORMVAL***

Données génarles

DONNEE GENERALES :

  • Provinces : Larache et Tanger
  • Communes Rurales : 10
  • Superficie nette irriguée : 21 000 ha
  • Nombre d’agriculteurs concernes : 8 000
  • Origine des eaux : Barrage Dar Khrofa
  • Dotation annuelle réservée a l¡¦agriculture : 130 Millions de m3/an
  • Cout global du projet : 2.822 Million de Dirhams
  • Etablissement responsable de l’exécution du projet : Office Régional De Mise en Valeur Agricole du Loukkos.

OBJECTIFS et MOTIVATION du PROJET

  • Irriguer d’importantes superficies de la zone nord du bas Loukkous (24.700 ha), en permettant d’atteindre les objectifs stratégiques liés à l’amélioration de la productivité agricole et de l’intensification des cultures.
  • Apporter des solutions durables, acceptables et définitives aux agriculteurs qui ont abandonné la mise en culture du Cannabis et ce dans le cadre de la déclaration depuis 2005 de Larache province sans cannabis.
  • En fait, ce projet structurel ouvre de nouveaux horizons pour toute la zone en matière de développement économique et social.
  • Promouvoir un développement durable des zones montagneuses avoisinantes en permettant la lutte contre de la pauvreté en milieu rural en créant des activités génératrices de revenu et ce, en accompagnement des objectifs de l’INDH.
  • Lutter contre les inondations et protéger la vallée de l’oued Makhazine contre les crues.
  • Produire des énergies et contribuer à l’alimentation des eaux potables des zones avoisinantes.

LES RESSOURCES EN EAUX DU PROJET :

Les ressources en eaux sont mobilisés par le barrage Dar Khrofa, en cours de construction sur Oued El Makhazine, affluant le plus puissant de Oued Loukkos, la capacité globale de stockage dudit barrage est de 480 Millions de mètre cube et le volume annuel régularisé est de 140 Mm³ dont 130 Mm3 est la dotation annuelle réservée à des fins agricoles.

LES COMPOSANTES DU PROJET :

LES TRAVAUX :

  • Raccordement direct à la prise agricole du barrage Dar Khrofa (deux conduites de diamètre 1500, pour chacun, et de débit global 15 m3/s) ;
  • Une liaison principale entre le barrage et l’ouvrage de régulation de 2 Km de longueur (deux conduites de diamètre 2200, pour chacun, et de débit global de 15 m3/s) ;

Système de régulation de pression :

  • Ouvrage de régulation et de contrôle de niveau d’eau, il permet de maintenir un niveau sensiblement constant (132 m) quelle que soit la variation du niveau d’eau dans la retenue du barrage (entre les cotes 138 m et 165 m). Le but dudit ouvrage est d’assurer un bon service d’eau en ce qui concerne la pression et le débit ;
  • Ouvrage de pré-filtration primaire des eaux, il est composé de huit filtres circulaires pourvus de mailles filtrantes au fil de l’eau présentant des trous sous forme carré dont le côte est de 2 mm. Cet ouvrage est réalisé dans le but d’améliorer les conditions de travail des équipements hydromécaniques et assurer leur sécurité. (Les ventouses, les soupapes anti-bélier, les vidanges et les stations de filtration en tête des secteurs hydrauliques).
  • Réseau d’adduction principale sur 63 Km
  • Adducteur Nord de débit de7.5 m3/s et de longueur de 20 km, il assure l’alimentation en eau d’irrigation d’environ de 50% de la superficie totale du projet. De cette conduite Nord se dérivent deux Branches (Oued Cherkane et Maraa Kenitra) qui s’allongent sur une longueur globale de 17 Km
  • Adducteur Sud de debit de 7.5 m3/s et de longueur de 26 km, il permet d’alimenter en eau d’irrigation l’autre moitié du périmètre de Dar Khofa.
  • Station de filtration collective des eaux en tête des secteurs d’irrigation, elle est composée des filtres soit a tamis ou à disques ayant pour rôle la filtration des eaux d’irrigation avec une finesse de 125 microns, afin d’assurer un bon fonctionnement des équipements de l’irrigation localisée au niveau des parcelles;
  • Système de télégestion ou contrôle à distance des équipements hydromécaniques ;
  • Réseau de distribution d’eau d’irrigation au niveau de chaque secteur (conduites de différents diamètres, chambres de vannes, bornes d’irrigation en tête des blocs)
  • Réseaux d’assainissement des eaux pluviales et de drainage ;
  • Réseau des pistes rurales ;
  • Equipement interne des parcelles par les appareillages de l’irrigation localisée.

ETAT D’AVANCEMENT DU PROJET :

  • Etude d’aménagement : 2010-2013 (taux de réalisation 85%) ;
  • Etude de sol sur 21.000 hectares : Taux de réalisation 100% ;
  • Remembrement : Achevée sur 6 000 ha et en cours sur 15 000 ha ;
  • Procédure d’expropriation pour cause d’utilité publique afin de maintenir le trajet des conduites (taux de réalisation 85%) ;
  • Lancement des travaux de l’adducteur Nord (20 km) et Sud (1 km) pendant le mois d’Aout 2012 ;
  • Assistance technique et contrôle du laboratoire deux bureaux spécialises sont installés sur le site et assure chacun dans son domaine la supervision technique et le contrôle des travaux.

IX. LES INDICATEURS ET IMPACT DU PROJET :

  • Indicateur de la rentabilité économique (TRI) 14.3 % ;
  • Le délai de récupération du capital est de 9 ans après la mise en service en eau ;
  • Augmentation de la valeur de production de plus de 300 millions de Dirhams par an (+337%, 4284 Dirhams/ha pour état actuel et 18707 DH/ha pour l’état future) ;
  • Créer 8.6 Millions jour de travail pendant la période d’exécution ;
  • Créer un million jour de travail permanent après la mise en service en eau ;
  • Amélioration du revenu et des conditions de vie des bénéficiaires ;
  • Renforcement du rôle des acteurs non gouvernementaux: usagers de l'eau d'irrigation des associations, des organisations professionnelles et féministes ainsi que le secteur prive;
  • Protéger les ressources naturelles : Energie, Eau (irrigation localisée) et le sol (lutte contre l’érosion).
FaLang translation system by Faboba